des prières qui apaisent

La prière est la sœur tremblante de l’amour. Victor Hugo
Vivre est une prière que seul l’amour peut exaucer. Romain Gary
Chez ma grand-mère, tout le monde faisait la prière avant de manger. Faut dire que la bouffe était dégueulasse. Coluche cd93d58c

Si Dieu exauçait toutes les prières, notre piété serait une école d’avarice et d’intérêt. Si Dieu n’en exauçait aucune, l’espérance aurait disparu. Saint Augustin

***************

KENY ARKANA: LA PRIÈRE

 **********************

Le Pont

J’avais devant les yeux les ténèbres. L’abîme
Qui n’a pas de rivage et qui n’a pas de cime,
Était là, morne, immense; et rien n’y remuait.
Je me sentais perdu dans l’infini muet.
Au fond, à travers l’ombre, impénétrable voile,HUGO 1
On apercevait Dieu comme une sombre étoile.
Je m’écriai: — Mon âme, ô mon âme! il faudrait,
Pour traverser ce gouffre où nul bord n’apparaît,
Et pour qu’en cette nuit jusqu’à ton Dieu tu marches,
Bâtir un pont géant sur des millions d’arches.
Qui le pourra jamais! Personne! ô deuil! effroi!
Pleure! — Un fantôme blanc se dressa devant moi
Pendant que je jetai sur l’ombre un œil d’alarme,
Et ce fantôme avait la forme d’une larme;
C’était un front de vierge avec des mains d’enfant;
Il ressemblait au lys que la blancheur défend;
Ses mains en se joignant faisaient de la lumière.
Il me montra l’abîme où va toute poussière,
Si profond, que jamais un écho n’y répond;
Et me dit: — Si tu veux je bâtirai le pont.
Vers ce pâle inconnu je levai ma paupière.
— Quel est ton nom? lui dis-je. Il me dit: — La prière.
Victor Hugo, Jersey, décembre 1852.

 

Prière d’un aborigène d’Australie

Toi, l’Unique, l’Éternel, Qui chantes pour nous en silence, Toi dont nous nous transmettons l’enseignement, Que ta force et ta sagesse guident mes pas. Fais que je suive tes leçons en marchant, Que j’honore la finalité de toutes choses. Aide-moi à toucher avec respect, A ne parler que de derrière mes yeux. Permets-moi d’observer sans juger. Je voudrais ne causer de tort à personne Et ne laisser derrière moi que musique et beauté. Quand je retournerai vers l’Éternel, Puisse le cercle être bouclé Et la spirale plus évasée. (Prière extraite du roman de Marlo Morgan « Messages en Provenance de l’Eternité »)800px-Uluru,_helicopter_view,_croped

Comment prie l’Amérindien
Ohiyesa, Santee Dakota, écrivain et médecin, décrit en 1911 la manière dont son peuple prie: « Dans la vie de l’indien, il n’y a qu’un devoir inévitable: le devoir de prière, la reconnaissance quotidienne de l’Invisible et de l’Éternel. Ses dévotions quotidiennes lui sont plus nécessaires que sa nourriture de chaque Jour. Il se lève au petit jour, chausse ses mocassins et descend à la rivière. Il s’asperge le visage d’eau froide ou s’y plonge entièrement. Après le bain, il reste dressé devant l’aube qui avance, face au soleil qui danse sur l’horizon, et offre sa prière muette. Sa compagne peut l’avoir précédé ou le suivre dans ses dévotions, mais ne doit jamais l’accompagner. Le soleil du matin, la douce terre nouvelle et le grand silence, chaque âme doit les rencontrer seule! Chaque fois qu’au cours de sa chasse quotidienne, l’homme rouge arrive devant une scène sublime ou éclatante de beauté, un nuage noir chargé de tonnerre avec l’arche étincelante d’un arc-en-ciel au-dessus d’une montagne, une cascade blanche au coeur d’une gorge verte, une vaste prairie teintée du rouge sang d’un soleil couchant, il s’arrête un instant dans la position d’adoration. Il ne voit pas le besoin de distinguer un jour parmi les sept pour en faire un jour saint puisque pour lui tous les jours sont ceux de Dieu. » indiens (18)

La force de la prière
Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences, mais je prétends humblement être un homme de prière. C’est la prière qui a sauvé ma vie ;  sans la prière j’aurais depuis longtemps perdu la raison. Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme, malgré toutes les épreuves, c’est que cette paix vient de la prière. On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. La prière est la clé du matin et le verrou du soir. La prière, c’est cette alliance sacrée entre Dieu et l’homme pour obtenir d’être délivré des griffes du prince des ténèbres. Nous devons choisir : nous allier aux forces du mal ou, au contraire, aux forces du bien. Voilà mon témoignage personnel : que chacun tente l’expérience et il trouvera que la prière quotidienne ajoute quelque chose de neuf à sa vie, quelque chose qui n’a d’équivalent nulle part ailleurs. M. M. Gandhi   Gandhipraying

AIME-MOI TEL QUE TU ES

Je connais ta misère, les combats et les tribulations de ton âme, la faiblesse et les infirmités de ton corps; je sais ta lâcheté, tes péchés, tes défaillances. Je te dis quand même : « Donne-Moi ton cœur, AIME-MOI TEL QUE TU ES ». Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour, tu ne M’aimeras jamais. Même si tu retombes souvent dans ces fautes que tu voudrais ne jamais commettre, même si tu es lâche dans la pratique de la vertu, je ne te permets pas de ne pas M’aimer. AIME-MOI COMME TU ES. A chaque instant et dans quelque position que tu te trouves, dans la ferveur ou dans la sécheresse, dans la fidélité ou dans l’infidélité. AIME-MOI, TEL QUE TU ES. Je veux l’amour de ton cœur indigent. Si pour m’aimer, tu attends d’être parfait, tu ne m’aimeras jamais. Ne pourrais-je pas faire de chaque grain de sable un séraphin tout radieux de pureté, de noblesse et d’amour ? Ne pourrais-je pas, d’un seul signe de ma volonté, faire surgir du néant des milliers de saints, mille fois plus parfaits et plus aimants que ceux que j’ai créés? Ne suis-je pas Le TOUT-PUISSANT? Et s’il me plaît de laisser pour jamais dans le néant ces êtres merveilleux et de leur préférer ton pauvre amour! Mon enfant, laisse-moi t’aimer, je veux ton cœur. Je compte bien te former, mais en attentant, je t’aime comme tu es. Et je souhaite que tu fasses de même: je désire voir, du fond de ta misère, monter l’amour. J’aime en toi jusqu’à ta faiblesse. J’aime l’amour des pauvres. Je veux que, de l’indigence, s’élève continûment ce cri : Seigneur, je vous aime! C’est le chant de ton cœur qui m’importe. Qu’ai-je besoin de ta science et de tes talents ? Ce ne sont pas des vertus que je te demande et si je t’en donnais, tu es si faible que bientôt l’amour-propre s’y mêlerait; ne t’inquiète pas de cela. J’aurais pu te destiner à de grandes choses; non, tu seras le serviteur inutile, je te prendrai même le peu que tu as, car je t’ai créé pour l’amour. Aime! L’amour te fera faire tout le reste sans que tu y penses. Ne cherche qu’à remplir le moment présent de ton amour. Aujourd’hui je me tiens à la porte de ton cœur comme un mendiant, moi, le Seigneur des seigneurs. Je frappe et j’attends, hâte-toi de m’ouvrir, n’allègue pas ta misère. Ton indigence, si tu la connaissais pleinement, tu mourrais de douleur. Cela seul qui pourrait me blesser le cœur, ce serait de te voir douter et manquer de confiance. Je veux que tu penses à moi à chaque heure du jour et de la nuit. Je ne veux pas que tu poses l’action la plus insignifiante pour un motif autre que l’amour. Quand il te faudra souffrir, je te donnerai la force; tu m’as donné l’amour, je te donnerai d’aimer au-delà de ce que tu as pu rêver. Mais souviens-toi: «AIME-MOI, TEL QUE TU ES». N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’Amour, sinon tu n’aimeras jamais. (souvent attribuée à Saint Augustin) 935be727_m

La prière

Vous priez quand vous êtes dans la détresse et le besoin ; puissiez-vous également prier dans la plénitude de votre joie et en vos jours d’abondance. Car qu’est-ce que la prière sinon la dilatation de votre être dans l’éther de la vie ? Et si c’est pour votre réconfort que vous déversez votre trouble dans l’espace, c’est aussi pour votre plaisir que vous répandez l’aurore de votre cœur. Et si vous ne pouvez que pleurer quand votre âme vous appelle à la prière, elle devrait vous aiguillonner encore et encore, en dépit de vos pleurs, jusqu’à ce que vienne en vous le rire. Quand vous priez, vous vous élevez dans les airs à la rencontre de ceux qui sont en train de prier en ce même instant, et que vous n’auriez jamais rencontré en dehors de la prière. Aussi, que votre visite en ce temple invisible ne soit qu’extase et tendre communion. Car si vous entrez dans le temple sans autre but que de demander, vous n’obtiendrez rien. Et si vous y entrez pour vous mortifier, vous ne serez pas élevé : Ou même si vous y entrez pour solliciter le bonheur  pour les autres, vous ne serez pas entendu. Il suffit d’entrer dans le temple invisible. Je ne puis vous apprendre comment prier avec des mots. Dieu n’écoute point vos mots, sauf lorsque Lui-même les prononce à travers vos lèvres. Et je ne puis vous apprendre la prière des mers et des forêts et des montagnes. Mais vous qui êtes nés dans les montagnes et les forêts et les mers, vous pouvez trouver leur prière en votre cœur, Et si seulement vous écoutiez dans la tranquillité de la nuit, vous les entendrez dire en silence : « Notre Dieu, qui êtes notre moi-ailé, ta volonté en nous est notre volonté. Ton désir en nous est notre désir. C’est ton élan en nous qui voudrait transformer nos nuits, qui t’appartiennent, en jours, qui t’appartiennent aussi. Nous ne pouvons rien te demander, car tu connais nos besoins avant même qu’ils 11809270-priere-souleve-la-main-sur-fond-nuageuxne soient nés en nous : Tu es notre besoin, et dans le don de plus de toi même, tu nous donnes tout. » G.KH.Gibran

Prière Amérindienne
O, Grand Esprit dont j’entends la voix dans le vent et dont le souffle donne vie à l’univers entier, écoute-moi. Je suis petit et faible.J’ai besoin de ta force et de ta sagesse. Permets-moi de marcher en beauté et fais que mes yeux soient toujours émerveillés par le rouge et le violet des couchers de soleil. Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées et que mes oreilles soient attentives à ta voix. Donne-moi la sagesse pour que je puisse comprendre ce que tu nous enseignes. Permets-moi d’apprendre les leçons que tu caches sous les feuilles et les pierres. Je demande la force non pas pour dominer mes frères mais pour combattre mon plus grand ennemi, moi-même. Fais en sorte que je sois toujours prêt à venir à toi les mains propres et le regard serein. Pour que, quand la vie me laissera, comme le soleil qui baisse à l’horizon, mon âme puisse venir à toi sans remords. Attribuée aux indiens des plaines indiens (4)nord-américaines (Chief Yellow Lark, Lakota et tribu OJIBWA )

 

 

 

 

 

Que l’Amour Soit Ton Bouclier

Que l’Amour Soit Ton Bouclier. Je veux te révéler le sens de cette vie.*Aimer et être aimé*. Tout ce qui existe a été conçu suivant la loi de l’Amour qui est Sagesse…Le seul chemin qui mène au bonheur est celui de l’Amour… Aimer, c’est voir la divinité dans cet autre que tu aimes…Qu’il voit cette divinité en toi, est le signe de son Amour car la divinité est Amour…Faire la volonté céleste, c’est donner cet Amour à tous les êtres…Si tu sais voir la divinité partout où tes yeux se posent, tu ne manqueras de rien…Si tu aimes quelqu’un, tu réponds à l’Amour Divin à travers celui que tu aimes…Si tu t’Aimes toi-même, tu deviendras parfait…Car, tu sauras voir l’être divin qui est en toi et tu le manifesteras, en purifiant chaque jour davantage ton corps, ton âme et ton esprit…Alors la Compassion jaillira de ton cœur…Tu comprendras les peines de tous les êtres, et tu pourras les aider…Ne maudis pas celui qui t’a fait du mal…Il n’était pas encore éveillé à l’Amour…Sa véritable nature qui est tournée vers le bien, ne s’est pas encore révélée…Pardonne-lui afin qu’il puisse comprendre le mal qu’il t’a fait et ainsi s’éveiller à la vie divine…Pardonner, c’est se libérer de toute rancune et faire confiance à la loi de la Justice Cosmique…Si tu te libères de toute rancœur, cette justice se manifestera sous tes yeux…Si tu aimes, tu prends conscience de la force divine qui t’habite et tu peux soulever des montagnes…D’où que vienne l’Amour, respecte-le car c’est cette force qui t’est envoyée…Quand tu dis : »Je T’aime » pense que ce « Je qui Aime »est la divinité en toi…Quand on te dit: « Je t’aime »pense que ce « Je qui T’aime »est la divinité en l’autre…Ainsi, tu n’auras plus jamais peur de l’Amour…Tu t’y plongeras et deviendras Amour… Tous les êtres méritent ton Amour car c’est cette Énergie que tu aimes en eux…Aussi, dois-tu voir le bien dans chaque être que tu rencontres et ce bien se manifestera…Ce sur quoi tu portes ton attention se développe toujours…En toi-même, comme en chacun, vois les qualités de l’âme  afin qu’elles puissent jaillir pour apporter au monde sa guérison…Les défauts ne constituent que l’enveloppe, l’apparence extérieure de l’être humain, non son Essence…Seul, l’Amour permet de pénétrer cette écorce de la personnalité et de découvrir les richesses cachées de l’âme…L’Amour traverse les apparences…Si tu veux recevoir l’Amour de tous, aime la perfection latente en chacun, ainsi tu aideras chaque âme à se réaliser…L’Amour est ta seule richesse inaltérable…Qu’il soit dans ton regard afin que chaque chose te montre sa réalité intérieure. Aimer, c’est devenir un avec l’être que tu aimes, et non pas devenir un objet pour lui, ni le considérer comme un objet pour toi…Devenir un avec la personne que tu aimes, supprime le rapport de force et permet de vivre dans la Vibration de l’Amour Réalisé…Elle seule peut t’apporter ton épanouissement…En elle, la soif et la faim n’existent plus, et le rapport de force qui se limite au jeu qui pousse les corps l’un vers l’autre,  ne déborde plus dans la vie affective ou sociale, et la guerre des sexes, qui est à la racine de toutes les guerres, disparaît…Toutes les formes de guerre ne sont que le reflet de cette mésentente entre le mâle et la femelle dans chaque être humain…Mésentente entre le conscient et le subconscient, entre l’esprit et l’âme, entre les pensées et les sentiments…Unis tes pensées et tes sentiments autour de la voie de l’Amour, afin de rétablir la paix à l’intérieur de toi-même…L’homme et la femme en toi, seront réconciliés et ne feront plus qu’un…Alors tu verras s’accomplir le souhait de ton cœur… Alors seulement, tu reconnaîtras l’être qui aura fait le même travail que toi  pour permettre d’établir la paix en lui comme dans le monde…Alors seulement tu pourras devenir un avec lui… Quand deux âmes ne font qu’un, elles se comprennent d’un seul regard…Gestes et paroles deviennent inutiles pour elles…Souviens-toi toujours de ceci : « Ce que tu établis à l’intérieur de toi-même, se matérialise à l’extérieur…Le monde des Causes est en toi…Installe en toi l’Amour…Marie ton Corps à ton Esprit »… Ne te demande pas et ne demande pas si l’on t’aime…  Douter de l’Amour que l’on te porte, c’est douter de la force de vie elle-même…C’est aussi absurde que de douter du lever du jour après chaque nuit…L’Amour te protège en toutes circonstances…Alors, ne crains jamais de trop aimer…Le monde a besoin de ton Amour et l’on n’aime jamais trop…Chaque graine d’Amour que tu sèmes te reviendra multipliée…Laisse la liberté à la personne que tu aimes…Apprends à aimer comme aime le Soleil…Il répand sa chaleur sur tous, sans distinction…Il n’attend rien en retour…Et nul ne peut l’éteindre…Transforme en Amour la jalousie qui, comme le doute, détruit l’Amour…Ou manifeste aussi ce que l’on craint car le doute, de manière égale au désir,  a pouvoir de création dans ton imagination… Le véritable Amour bannit le doute, il ne peut que grandir…Il apporte la Santé, l’Abondance, la Connaissance et la Paix…Nul ne peut l’offenser…L’Amour fait acquérir les qualités, les défauts de l’être aimé…Car l’amoureux fixe son attention sur celle qu’il aime… Exerce-toi à ne voir que les qualités en l’élu de ton cœur…Ainsi tu les manifesteras toi-même et tu l’aideras à dissoudre ses défauts… Le diable mourra de ton indifférence…L’Amour ne se venge jamais…Trouve en lui la force d’aimer le divin caché dans ton ennemi…Il se transformera sous tes yeux en ami…Au lieu de descendre à son niveau en cherchant à te venger du mal qu’il t’a fait, tu l’aideras à monter vers la Lumière qui brille en toi…L’amour est Miséricorde…Si la pensée de quelqu’un demeure en toi, tu sauras que tu es aimé de celui-là…L’Amour est confiance absolue…Ton Amour n’est pas vrai si tu admets que l’être aimé peut te faire du tort…L’Amour est patience et don de soi…Il fait entendre la Musique de l’Univers…Si tu t’y opposes, tu souffriras…Laisse-le couler en toi, Il est vie éternelle…Le seul but du travail de régénération est de te transformer en canal parfait de l’Amour…Ce corps grossier deviendra corps divin afin de te révéler les degrés supérieurs de l’Amour  où toute contradiction s’évanouit…L’amour s’apprend…Commence par aimer de ton mieux une personne que tu entoureras de tes plus belles pensées…Puis, étends cet amour peu à peu aux autres, sans cesser d’aimer la première…Ainsi tu deviendras Un avec toute l’humanité et tu auras réalisé ta mission sur cette terre…Que ton amour s’étende à tout ce qui vit, à tout ce qui t’entoure…La Vérité se dévoile devant l’Homme de l’Amour…L’Amour est nourriture pour ton âme…Si tu cesses de t’en alimenter, tu perdras la vie…L’Amour divin est la force magique qui accomplit tous les miracles… Lui seul peut te laver et te libérer de tes chaînes…Ne cherche pas ailleurs la Pierre Philosophale des Alchimistes…L’Amour est ta baguette magique…Il rend le mal impuissant, il établit le règne du bonheur, il apporte avec lui tous les biens: « La Vie, la Santé, la Beauté, la Réussite, Il te les donnera…Aime d’abord et tu seras aimé, et l’Amour te couvrira de ses bénédictions…Tu apporteras la joie autour de toi…Tu donneras et recevras la vie en abondance…Près de toi les malades guériront…L’Amour est la science de toutes les sciences…L’intelligence sans Amour n’est que sottise…Dès que tu aimeras, le sens de l’Amour te sera révélé…L’Amour est l’eau qui arrose le jardin de ta vie et lui donne fleurs et fruits…Accepte-le pour que tes œuvres soient grandes et puissent contribuer à l’évolution de l’homme…L’amour est harmonie et liberté…Jette tes faiblesses à son feu, elles se transformeront en Force…Seule la pureté qui est perfection permet à l’Amour de demeurer…Si tu veux rester pur dans tes Pensées, dans tes Sentiments et dans tes Actes, tu t’opposeras aux grands courants contraires et cela risque de te faire souffrir…Mais, sache que cette souffrance n’est qu’un prélude à l’Amour…À ce moment-là, garde en ton cœur la Reconnaissance pour chaque petite joie que tu reçois au long des jours…Ainsi tu prépareras ton organisme à supporter  les gigantesques Vibrations de l’Amour divin qui ouvrira tes sept étoiles…Seul ce qui a été accompli avec Amour Demeurera. Car ton Père céleste est Amour. Car ta Mère, la terre est Amour. Car le Fils de l’Homme est Amour. C’est par l’Amour que les trois ne font qu’un. Que l’Amour soit ton Bouclierchien-qui-prie

Haut de page