« Des voix pour les sans voix »

Ce qui m’effraie ce n’est pas l’oppression des méchants, c’est l’indifférence des bons. Martin Luther Kingabbe_pierreMerci cher très cher Monsieur l’abbé. Vous qui avez toujours été « La voix des sans voix ». Quelle beauté, que de bonté, que de compassion et tellement d’Amour! Quelle Puissance aussi! Merci

 http://www.youtube.com/watch?v=Nirc7tZ7Y70&sns=em

*********

****

« l’argent est comme le fumier, il ne sert à rien à moins que vous ne le répandiez. » Sagesse spirituelle

YYYYYYYYYYYYY

Citoyens de la République universelle,

Le remerciement que vous m’adressez en termes si éloquents me va au cœur. J’ai fait mon devoir, et je n’ai fait que mon devoir. Vous ne m’en récompensez pas moins. Aussi, est-ce moi qui vous remercie. République blanche et république noire sont sœurs, de même que l’homme noir et l’homme blanc sont frères. Il n’y a qu’une humanité, car il n’y a qu’un Dieu. La République française, cette initiatrice du monde avait des nègres parmi ses représentants du peuple; et c’est là une des choses qui l’ont faite grande entre toutes. victor-hugo-688Cette fraternité des races, les États du Sud de l’Union américaine l’ont méconnue. En tuant Brown, ils ont commis un crime qui prendra place parmi les calamités de l’histoire. La rupture de l’Union suivra fatalement l’assassinat de Brown. Quel attentat, et quel désastre ! J’ai l’affliction dans l’âme en pensant à ce crime, et à cette faute ! Quant à John Brown, il était apôtre, il était héros. Le gibet n’a fait qu’agrandir sa couronne. Le voilà martyr. Blancs et Noirs, tous frères, tous égaux, serrons-nous plus que jamais autour du principe des principes: LIBERTÉ.        Votre ami;         VICTOR HUGO, 28 décembre 1859

**************

Dans cette lettre à A. de Lamartine, Victor Hugo me rappelle à la fois Socrate et Rûmî; généreux, mystique, grand et lumineux.37051

Mon illustre ami,

Si le radical, c’est l’idéal, oui, je suis radical. Oui, à tous les points de vue, je comprends, je veux et j’appelle le mieux ; le mieux, quoique dénoncé par le proverbe, n’est pas ennemi du bien, car cela reviendrait à dire : le mieux est l’ami du mal. Oui, une société qui admet la misère, oui, une religion qui admet l’enfer, oui, une humanité qui admet la guerre, me semblent une société, une religion et une humanité inférieures, et c’est vers la société d’en haut, vers l’humanité d’en haut et vers la religion d’en haut que je tends : société sans roi, humanité sans frontières, religion sans livre. Oui, je combats le prêtre qui vend le mensonge et le juge qui rend l’injustice. Universaliser la propriété (ce qui est le contraire de l’abolir) en supprimant le parasitisme, c’est-à-dire arriver à ce but : tout homme propriétaire et aucun homme maître, voilà pour moi la véritable économie sociale et politique. Le but est éloigné. Est-ce une raison pour n’y pas marcher ? J’abrège et je me résume. Oui, autant qu’il est permis à l’homme de vouloir, je veux détruire la fatalité humaine ; je condamne l’esclavage, je chasse la misère, j’enseigne l’ignorance, je traite la maladie, j’éclaire la nuit, je hais la haine.
Voilà ce que je suis, et voilà pourquoi j’ai fait Les Misérables. Dans ma pensée, Les Misérables ne sont autre chose qu’un livre ayant la fraternité pour base et le progrès pour cime.
Maintenant jugez-moi. […]

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. (Martin Luther King)

Charlie Hebdo : chercher à comprendre pour éviter les pièges. http://michelcollon.info/Charlie-Hebdo-chercher-a.html?lang=fr

*****************

 Lettre de Luc Besson

Luc Besson, le réalisateur abonné aux succès cultes, a, lui aussi, pris sa plume pour retranscrire une émotion profonde dans une lettre adressée à ses « frères » musulmans. Voici son cri du cœur paru samedi dans Le Monde qui, loin de se laisser submerger par l’onde de choc cataclysmique du moment, met également des mots sur les maux français.
« Mon Frère,luc-besson

Mon frère, si tu savais combien j’ai mal pour toi aujourd’hui, toi et ta belle religion ainsi souillée, humiliée, montrée du doigt. Oubliés ta force, ton énergie, ton humour, ton cœur, ta fraternité. C’est injuste et l’on va ensemble réparer cette injustice. On est des millions à t’aimer et on va tous t’aider. Commençons par le commencement. Quelle est la société que l’on te propose ?
Basée sur l’argent, le profit, la ségrégation, le racisme. Dans certaines banlieues, le chômage des moins de 25 ans atteint 50%. On t’écarte pour ta couleur ou ton prénom. On te contrôle dix fois par jour, on t’entasse dans des barres d’immeubles et personne ne te représente. Qui peut vivre et s’épanouir dans de telles conditions ? Attachez un enfant ou un animal, sans nourriture et sans affection pendant des mois, il finira par tuer n’importe qui.
On fait passer le profit avant toute chose. On coupe et vend le bois du pommier et après on s’étonne de ne plus avoir de fruit. Le vrai problème est là, et c’est à nous tous de le résoudre.
J’en appelle aux puissants, aux grands patrons, à tous les dirigeants. Aidez cette jeunesse, humiliée, atrophiée qui ne demande qu’à faire partie de la société. L’économie est au service de l’homme et non pas l’inverse. Faire du bien est le plus beau des profits. Chers puissants, vous avez des enfants ? Vous les aimez ? Que voulez-vous leur laisser ? Du pognon ? Pourquoi pas un monde plus juste ? C’est ce qui rendrait vos enfants les plus fiers de vous.
On ne peut pas construire son bonheur sur le malheur des autres. Ce n’est ni chrétien, ni juif, ni musulman. C’est juste égoïste, et ça entraîne notre société et notre planète droit dans le mur. Voilà le travail que nous avons à faire dès aujourd’hui pour honorer nos morts.
Et toi mon frère, tu as aussi du boulot. Comment changer cette société qu’on te propose ? En bossant, en étudiant, en prenant un crayon plutôt qu’une kalach’. La démocratie a ça de bien qu’elle t’offre des outils nobles pour te défendre. Prends ton destin en main, prends le pouvoir.
Ça coûte 250 euros pour t’acheter une kalachnikov mais c’est à peine 3 euros pour t’acheter un stylo, et ta réponse peut avoir mille fois plus d’impact.
Prends le pouvoir et joue avec les règles. Prends le pouvoir démocratiquement, aide tous tes frères. Le terrorisme ne gagnera jamais. L’histoire est là pour le prouver. Et la belle image du martyr marche dans les deux sens. Aujourd’hui il y a mille Cabu et mille Wolinski qui viennent de naître. Prends le pouvoir, et ne laisse personne prendre le pouvoir sur toi. Sache que ces deux frères sanglants d’aujourd’hui ne sont pas les tiens, et nous le savons tous.
Ce n’étaient tout au plus que deux faibles d’esprit, abandonnés par la société puis abusés par un prédicateur qui leur a vendu l’éternité… Les prédicateurs radicaux qui font leur business et jouent de ton malheur n’ont aucune bonne intention. Ils se servent de ta religion à leur seul avantage. C’est leur business, leur petite entreprise. Demain, mon frère, nous serons plus forts, plus liés, plus solidaires. Je te le promets.
Mais aujourd’hui, mon frère, je pleure avec toi. »
Luc Besson

 ************

martin-luther-king-jr-quote

 

Martin Luther King; « I Have a dream… » cliquez:  http://www.dailymotion.com/video/x4t0gx_martin-luther-king-i-have-a-dream-s_lifestyle#.Ub3ZCJwf7gYmarcher_vers_la_foi

 

yannicknoah 

 

Yannick Noah – Donne-Moi Une Vie :http://www.youtube.com/watch?v=dr2mSdJ0kP8

 

En 1954, l?abbé Pierre lançait son combat contre la pauvreté.
Appel, hiver 54, cliquez:    

http://www.dailymotion.com/video/x12tt1_mes-amis-au-secours-abbe-pierre_news#.Ub3jdJwf7gY

aniheart

L’abbé Pierre: Le film:  http://www.youtube.com/watch?v=Eb6dBbaAvqA

 

restosducoeur

 

 Coluche et les restos du cœur
http://www.dailymotion.com/video/x59de_goldman-coluche-les-restos-du-coeur_music#.Ub3mupwf7gY

Haut de page