Les animaux sont nos frères

 On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. GANDHI

l

« Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue, tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse, tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage, tu dis que tu m’aimes alors moi j’ai peur. »Jean Cocteau

                                                       **************

 

&&&&&&&&&

 Si les conditions d’élevage et d’abattage m’étaient contées…

loup

« Cette pierre tombale datée du 18 septembre 1854, sculptée par Alexandre Hayotte, évoque une merveilleuse histoire de fidélité animale. L’abbé Noël la rapporte ici, telle que les anciens du village lui ont racontée lorsqu’il était enfant.352
Veuf, le maître du chien est bûcheron. Son petit compagnon le suit dans tous ses déplacements au cœur de la forêt et partage le repas du midi avec son maître. Un jour, peu après celui-ci, le chien, seul, arrive chez le fils de son maître qui est sabotier, en poussant des aboiements plaintifs afin de lui faire comprendre qu’il vient d’arriver un malheur à son père. Aussitôt le sabotier suit le chien qui fait demi tour pour le conduire à la forêt et trouve son père sans vie, écrasé par l’arbre qu’il était entrain d’abattre. Puis, le chien disparaît dans la forêt. Aucune trace de lui !   Après l’inhumation de son père, lorsque le sabotier vient se recueillir sur la tombe, il trouve le chien allongé sur la tombe auprès de la serviette qu’il avait ramenée de la forêt et qui avait servi à emballer le dernier repas. Alors, sans plus vouloir bouger, refusant toutes les attentions et toute nourriture, le chien se laisse mourir sur la sépulture du maître qu’il avait tant aimé. Bouleversé jusqu’aux larmes par une telle fidélité, le sabotier fit confectionner un petit cercueil aux dimensions du chien, enveloppa le corps de l’animal avec la serviette qu’il avait rapportée et délicatement le déposa dans le cercueil fait pour lui. Il fit ensuite ouvrir la tombe de son père et plaça le cercueil du chien sur celui de son maître. Puis il fit refermer la tombe. Ainsi, maître et chien se trouvaient réunis à jamais dans la mort et dans la sculpture de cette pierre tombale qui nous touche si profondément quand nous la regardons au cimetière et que le sabotier avait demandé à Alexandre Hayotte de réaliser. »
in (http://www.fontaine-les-luxeuil.fr/histoire-de-fontaine/belle-fidelite-animale/)

         <><><><><><><>

 

Magnifique et superbe! Apprivoise et danse avec les requins!danse_avec_les_requins
http://www.youtube.com/watch?v=WK2LpUoqX6A#t=70

 

Liberté !     
         De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?
         De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
         Aux sources, à l’aurore, à la nuée, aux vents ?
        De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?20121119-162921
        Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naître
        L’aile pour l’accrocher au clou de ta fenêtre ?
        Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?
        Qu’est-ce qu’ils ont donc fait tous ces innocents-là
        Pour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?
        Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?
        Qui sait si le verdier qu’on dérobe aux rameaux,
        Qui sait si le malheur qu’on fait aux animaux
        Et si la servitude inutile des bêtes
        Ne se résolvent pas en Nérons sur nos têtes ?
        Qui sait si le carcan ne sort pas des licous ?
        Oh ! de nos actions qui sait les contre-coups,
        Et quels noirs croisements ont au fond du mystère
        Tant de choses qu’on fait en riant sur la terre ?
        Quand vous cadenassez sous un réseau de fer
        Tous ces buveurs d’azur faits pour s’enivrer d’air,
        Tous ces nageurs charmants de la lumière bleue,
        Chardonneret, pinson, moineau franc, hochequeue,
        Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux
        Ne touche pas à l’homme en heurtant ces barreaux ?
        Prenez garde à la sombre équité. Prenez garde !
        Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde.
        Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?
        À tous ces enfermés donnez la clef des champs !
        Aux champs les rossignols, aux champs les hirondelles ;
        Les âmes expieront tout ce qu’on fait aux ailes.
        La balance invisible a deux plateaux obscurs.
        Prenez garde aux cachots dont vous ornez vos murs !
        Du treillage aux fils d’or naissent les noires grilles ;
        La volière sinistre est mère des bastilles.
        Respect aux doux passants des airs, des prés, des eaux 1verite-1241296
        Toute la liberté qu’on prend à des oiseaux
        Le destin juste et dur la reprend à des hommes.
        Nous avons des tyrans parce que nous en sommes.
        Tu veux être libre, homme ? et de quel droit, ayant
        Chez toi le détenu, ce témoin effrayant ?
        Ce qu’on croit sans défense est défendu par l’ombre.
        Toute l’immensité sur ce pauvre oiseau sombre
        Se penche, et te dévoue à l’expiation.
        Je t’admire, oppresseur, criant : oppression !
        Le sort te tient pendant que ta démence brave
        Ce forçat qui sur toi jette une ombre d’esclave
        Et la cage qui pend au seuil de ta maison
        Vit, chante, et fait sortir de terre la prison.
                  Victor Hugo, La légende des siècles

699017lechienetledauphinUne merveilleuse amitié :   http://www.youtube.com/watch?v=WT69H5ZEoto

 

Comment T’as Pu .. Lettre d’un chien à son Maitre (How Could You): http://www.youtube.com/watch?v=vECgq44GYQQchien-89003

 

Écoutez le joli chant du rossignol:  http://www.youtube.com/watch?v=76GjTE3zpU0

113033rossignoldujapon

 

 

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Les abeilles, sentinelles de l’humanité

 » Les larmes du soleil », c’est ainsi que les Egyptiens désignaient les abeilles. Depuis les temps les plus reculés, abeille2l’abeille et l’humanité ont conclu une alliance. Aujourd’hui, l’abeille, comme bien d’autres habitants de la terre, est menacée de disparition. Seul un réveil des consciences et une évolution profonde de notre manière de penser, sentir, travailler la terre et les ressources peuvent inverser cette inexorable tendance. L’abeille noire de France, espèce mi-domestique, mi-sauvage, constitue une sentinelle du vivant idéale pour nous protéger de nos démons. Conduire une ruche en ville, c’est possible ! C’est même parfois plus facile que dans les campagnes altérées par l’usage massif des pesticides et la disparition des fleurs. Nous voulons tous venir au secours des abeilles et parfois même conduire une colonie. Mais cela n’a de sens que si l’on s’interroge, l’on étudie et travaille aux changements profonds que cette décision implique. Cette prise de conscience des enjeux qui lient l’humanité et notre planète Terre, constitue un questionnement philosophique, un acte citoyen et un retour vers les racines d’un temps où l’homme vivait en phase avec la nature. Sauver l’abeille, c’est encore possible, si nous laissons l’abeille nous sauver d’abord. » in sagesses d’Orient et d’Occident

Le jour où l’on comprendra qu’une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires. B. Cyrulnike tigre19

Et le chant des chardonnerets:  http://www.youtube.com/watch?v=Vq93WImd138

chardo15

 

A un homme partant pour la chasse

Oui, l’homme est responsable et rendra compte un jour.
Sur cette terre où l’ombre et l’aurore ont leur tour,
Sois l’intendant de Dieu, mais l’intendant honnête.mocking bird
Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.
Te figures-tu donc être un tel but final
Que tu puisses sans peur devenir infernal,
Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,
Échiner le baudet, exténuer la rosse,
En lui crevant les yeux engraisser l’ortolan,
Et massacrer les bois trois ou quatre fois l’an ?
Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,
Confine à l’assassin et touche au sacrilège.
Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.
Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit
Pour donner meilleur goût à la caille rôtie
Que le soleil ajoute une aigrette à l’ortie,
Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier ?
Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.
Victor Hugo (1802-1885)

TORTURE DANS UN ABATTOIR

Certes, nous ne sommes peut-être pas végétariens à l’origine mais omnivores, pourtant comment avoir envie de manger de la viande quand l’animal est séquestré, confiné depuis sa naissance et torturé avant d’être abattu! Dans le steak saignant ou cuit à point, il y a toute la souffrance physique et surtout la douleur morale de l’animal que nous ingurgitons et absorbons. Comment ne pas se sentir honteux, coupable et complice de ces pratiques barbares en continuant à consommer cette viande ? Si nous ne changeons pas nos habitudes nous encourageons consciemment cette violence inouïe.   anissa      abondance        23/08/2012,  Scènes d’horreur dans un abattoir fournissant McDonald’s

http://www.youtube.com/watch?v=ZRS-kzgoRq0&feature=player_embedded&oref=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FZRS-kzgoRq0%3Frel%3D0&has_verified=1

Avertissement : cette vidéo contient des images qui peuvent choquer

Un homme botté de caoutchouc se tient debout sur le museau d’une vache noire étendue au sol jusqu’à suffocation. Une vache tachetée sur un tapis roulant vomit un liquide jaune en balançant frénétiquement sa tête de droite à gauche. Des dizaines de bovins qui tiennent à peine sur leurs pattes, s’effondrant sous leur propre poids, se voient administrer des décharges électriques à répétition. D’autres, suspendus par une patte au-dessus du sol, se débattent vigoureusement, en attendant d’être égorgés…  Bienvenue dans un des établissements de Central Valley Meat Company, une chaîne d’abattoirs californienne qui fournit, entre autres, McDonald’s, le ministère de l’agriculture américain (USDA) et, à travers lui, les cantines scolaires du pays. Ces images choc ont été diffusées mardi 21 août sur la chaîne américaine ABC, rapporte le Huffington Post. L’abattoir avait été infiltré en juillet et en août par un enquêteur d’une société de défense des animaux, Compassion Over Killing. Mercredi, McDonald’s a interrompu ses achats auprès de Central Valley Meat après que les inspecteurs fédéraux de l’USDA ont temporairement fermé l’abattoir, évoquant des preuves de « traitements inhumains du bétail ». Quelques jours plus tôt, une autre chaîne de fast-foods, In-N-Out Burgers, avait, elle aussi, annoncé la résiliation de son contrat avec l’abattoir, qui fournit 20 à 30 % de sa viande. Si McDonald’s et l’USDA ont tous deux suspendu leurs achats, ils assurent que la fermeture de l’abattoir n’est pas motivée par des questions de sécurité alimentaire et que la viande qui en provient ne présente aucun danger. Dans un communiqué, l’USDA affirme que « si certaines images de la vidéo montrent un traitement inacceptable des bovins, elles ne dévoilent rien qui pourrait remettre en question la sécurité alimentaire ». Le ministère de l’agriculture américain, qui fournit les cantines du pays, certaines réserves indiennes et des banques alimentaires communautaires, aurait acheté l’an passé 15,7 % de sa viande bovine à cet abattoir.    Publiée le 21 août 2012 par tryveg.     Learn more and take action now: http://COK.net/californiacows — in response to COK’s investigation, USDA shut down this facility and In-N-Out Burger has severed ties with Central Valley Meat.  Aug. 21, 2012: An undercover video, filmed by a Compassion Over Killing investigator, exposes rampant animal abuse and suffering inside Central Valley Meat Co. (CVM), a slaughterhouse in Hanford, California. CVM is a major supplier to the USDA’s National School Lunch Program and other federal food initiatives.  Like all federally inspected slaughterhouses, CVM is required to comply with federal animal welfare requirements as well as California’s animal protection laws. However, COK’s whistleblowing video uncovers acts of cruelty that appear to violate both state and federal laws.  After viewing the footage, the USDA shut down the facility, citing « egregious inhumane handling and treatment oflivestock. »      

 

cousin10

 

Une histoire magnifique:  Christian le lion, cliquez:

  http://www.youtube.com/watch?v=Sju3kSTAzdI 

large_lions-1024x768_14bf8c

            

 

Le massacre du dauphinCalderon au Danemark, aux îles Féroé, se perpétue. 07/09/2011 (Jean-Charles BATENBAUM)

Le rituel veut que des jeunes hommes (ou plutôt des barbares), participent au massacre pour démontrer qu’ils ont atteint l’âge adulte.  Il ne fait pas bon être un dauphin Calderon aux îles Féroé au Danemark, lorsque la folie meurtrière s’empare des hommes …  Une mare de sang dans la mer, des dauphins éventrés et tirés à l’aide de harpons sur la plage, et souvent encore vivants.  Et au fur et à mesure, on ne peut que comprendre!!! Les images parlant d’elles-mêmes… C’est aux îles Féroé,  se situant en plein océan, entre l’Ecosse et l’Islande, dépendant  directement de l’état du Danemark, que cette tradition a cours. Elle aurait 1000 ans et consiste à abattre les dauphins Calderon sur le port, où des hommes les  massacrent, au nom d’une tradition datant du Moyen Age. Chaque année, près de 1.500 dauphins Calderon y sont ainsi massacrés. Le dauphin Calderon est connu pour sa sociabilité, qui fait qu’il n’a pas peur de s’approcher du rivage et des personnes qui l’observent ou le massacrent. Le dauphin Calderon serait par ailleurs jugés comme très intelligent. Cette espèce est protégée par la Convention de Berne de 1979 annexe II.  Honte au Danemark, il faut arrêter le massacre, et pour se faire, nous invitons nos lecteurs concernés à écrire à l’ambassadeur du Danemark à cette adresse : Ambassade du Danemark – 77, Avenue Marceau 75116 Paris – Tél: 01 44 31 21 21 – Ci après des images qui pourraient peut être, sensibiliser les gens à dénoncer cet acte barbare, mais surtout, inutile…

Haut de page